Pain liquide, Vin d'orge, Sikaru,Shekhar, Zythum, Cervoise.... Autant de noms pour ce fameux nectar fermenté que l'on connaît tous aujourd'hui !

 

 

La bière est une boisson obtenue à partir d'eau et issue de la fermentation de céréales telles que l'orge le blé ou l'épautre, ainsi que par l'ajout de houblon. Sa teneur en alcool est très variable, pouvant aller de 0 à 60 % vol.

Malgré sa rivalité avec le vin, depuis des millénaires on la trouve sur tous les continents car sa fabrication est assez facile.
Devenue au fil du temps un produit industriel issu de brasseries de plus en plus nombreuses et importantes du fait de sa popularité, elle est désaltérante et peu onéreuse.
Elle est aussi un symbole de convivialité, notamment auprès de la jeunesse et peut accompagner les repas.

 

De la cervoise à la bière.

C'est en 1489 qu'apparaît l'appellation « Bière » dans le statut des brasseurs de Paris. La bière ne peut être fabriquée que par des maîtres brasseurs et des « gardes jurés » sont chargés d'en contrôler la fabrication et d'apposer un sceau sur les tonneaux.
Peu après, une ordonnance royale de 1495 recommande aux brasseurs de faire « de bonnes et loyales cervoises et bières sans y mettre que graine, eau et houblon ». Bientôt le terme « cervoise » disparaît du langage courant pour devenir, à partir du XVIIème siècle, archaïque et folklorique.

Il existe bien des variétés de bières, reconnues d’abord en biérologie par la couleur de leurs robes obtenue par des maltages différents :

Blondes brassées avec malts blonds

Ambrées et Rousses, avec malts légèrement torréfiés,

Brunes, avec malts torréfiés foncés,

Noires (stout) à base de malts très torréfiés,

Blanches, avec adjonction de froment

Rouges à base de malts caramélisés).

La variation des proportions des matières premières utilisées (eau, malt, houblon, levure, etc.) et la technique de brassage délimitent les divers types de bières que se partagent les maîtres brasseurs qui, ajoutant chacun à sa manière différents ingrédients, offrent alors des bières spécifiques portant des noms de marque.

 

DÉFINITION DE LA BIÈRE (DÉCRET N°92-307)

La dénomination «bière» est réservée à la boisson obtenue par fermentation alcoolique d’un moût préparé à partir du malt de céréales, de matières premières issues de céréales, de sucres alimentaires et de houblon, de substances conférant de l’amertume provenant du houblon, d’eau potable. Le malt de céréales représente au moins 50 % du poids des matières amylacées ou sucrées mises en œuvre. L’extrait sec représente au moins 2 % du poids du moût primitif.

Blonde, brune ou rousse, la bière fait des merveilles en cuisine.

La cuisine à la bière, découverte gastronomique relativement récente, est très courante en Belgique et dans le nord de la France, mais reste souvent méconnue.

 

 

La bière est utilisée pour le lavage ou l’affinage de certains fromages .

Elle a aussi été utilisée pour la conservation de la viande.

Laisser un commentaire