IPA… 3 lettres pour une bière mythique

Si aujourd’hui l’India Pale Ale est parmi les bières houblonnées les plus célèbres, elle revient de très loin.

Au 18ème siècle, l’Inde appartient à l’Empire Britannique. Les colons originaires de Grande Bretagne, et consommateurs de bières, font venir d’Angleterre par bateaux des bières, qui après de longues semaines de transport par temps souvent très chaud, arrivent en Inde impropres à la consommation.

Qu’à cela ne tienne, les brasseurs expérimentent de nouvelles recettes à partir de bières blondes, des Pale Ale. Ils y ajoutent notamment de plus grandes quantités de houblon. Les qualités antibactériennes des huiles essentielles du houblon eurent un effet positif sur la conservation de la bière pendant son transport, l’India Pale Ale, IPA, était née, avec une amertume plus prononcée, désormais caractéristique de ce type de bière revenu au goût du jour ces dernières années en France et en Europe.

 

Qu’est-ce qu’une American Pale Ale ?

La Pale Ale n’est pas une bière forcément très recherchée, mais l’APA demeure La référence dans le domaine des bières d’exception. Dans les années 80, on a vu se développer des bières blondes très parfumées, fruitées et légères.

Par exemple, la Pale Ale de l’américaine Sierra Nevada Brewing. Ce grand classique de la brasserie a été l’une des premières à exploiter le Cascade, un houblon aux puissants arômes d’agrumes, devenu un grand favori des amateurs de houblons, les « Hop Heads ».

Qu’est-ce qu’une American Indian Pale Ale ?

C’est après la seconde guerre mondiale que les Etats Unis veulent revenir à une brasserie plus artisanale en trouvant source d’inspiration dans la tradition des bières anglaises. Ce sont particulièrement les IPA qui sont réinterprétées. Les houblons très aromatiques produits aux Etats Unis magnifient ces bières.

Les American IPA jouent parfois sur les degrés d’amertume.

s2Member®