L’histoire de la bière moderne dans les pays tchèques (Bohême, Moravie et Silésie) remonte à la création de la Pilsner Urquell en 1842 qui révolutionna l’industrie brassicole. Auparavant, la Bohême était réputée pour ses bières de blé, connue en tchèque sous le vocable « svétlé pivo » (bière légère), l’équivalent de la « weissbier » allemande ou de la « witbier » belge.La plupart des grandes et moyennes villes possédaient au moins une brasserie. Mais les plus grandes brasseries se trouvaient à Ceské Budéjovice (Budweis en allemand), Plzen (Pilsen en allemand) et Prague. On trouvait également des brasseries importantes dans les villes de Rakovník, Žatec (où était produit le houblon Saaz mondialement exporté) et Trebon.

À l’époque également, les monastères étaient, comme en Belgique, des centres actifs de production de bière ; ce qui n’est en revanche plus le cas aujourd’hui.

Lire la suite

 

Laisser un commentaire