Coup de Coeur,  Le saviez-vous ?,  Les Bières Trappistes

Westmalle

Westmalle (abbaye N.Dame de la Trappe du S.Coeur)

 

logowestmallesmall  Les bières trappistes sont brassées suivant une longue tradition, avec des ingrédients naturels exclusivement : eau, malt d'orge, véritables cônes de  houblon, sucre et levure de bière typique de Westmalle. Ces bières vives refermentent dans la bouteille, offrant dès lors un goût en constante  évolution. Un verre ne sera jamais pareil à l'autre. Le goût dépend avant tout de l'âge, de la méthode de conservation, de la façon de la servir et de la  température à laquelle on la sert.

 

Depuis plus de 200 ans, les Trappistes de Westmalle ont fait le choix d’une vie de prière et de travail. Cela constitue leur véritable vocation, en  stricte conformité avec la règle de Saint Benoît. Les moines vivront du fruit de leur travail, c’est ce que préconisait Saint Benoît. Conformément à une ancienne tradition monastique, les excédents dont les moines disposent sont destinés aux personnes dans le besoin.
Les trappistes ont de tout temps développé diverses activités artisanales ou industrielles. Ainsi, on trouve à l’abbaye de Westmalle une ferme, une fromagerie et – sans doute la plus célèbre - une brasserie.

La brasserie

Les murs de l’Abbaye de Westmalle abritent une brasserie. C’est le cas de chaque abbaye de trappistes en Belgique. Les moines y assurent une production délibérément restreinte, tout en accordant une attention particulière à l’homme et à l’environnement. On y brasse trois sortes de bières : la Tripel, la Dubbel et la Extra.

La Tripel et la Dubbel sont en vente dans les hôtels, cafés et restaurants, dans les grandes chaînes de distribution, dans les magasins spécialisés et après des négociants en bières en Belgique et au Pays Bas. Vous les trouverez également en des lieux sélectionnés partout dans le monde. La Extra n’est brassée que deux fois par an. Elle connaît un usage strictement interne: seuls les moines et les hôtes de l’abbaye la boivent.

La Double de Westmalle est une bière trappiste rouge-brun foncé à fermentation secondaire en bouteille. De couleur crémeuse, la mousse dégage un arôme de malt spécial et laisse un joli motif de dentelle sur la paroi du verre. La saveur est à la fois riche et complexe, fruitée et épicée, avec une finale amère tout en fraîcheur. C’est une bière de qualité équilibrée, ronde en bouche et une longue finale sèche.

La Double contient 7% d’alcool et se déguste en bouteilles de 33 cl ou de 75 cl. Dans quelques débits horéca sélectionnés cette bière trappiste brune est servie aussi à la pression.

 

"Un nom, deux bières, telle est la description que l’on peut donner de la Westmalle Dubbel. La bière est en effet conditionnée en bouteille comme en fût. (...) Les deux bières présentent une couleur d’un brun profond tirant sur le rouge et sont couronnées d’une abondante mousse plus jaune que blanche. Les différences se manifestent cependant dès la perception des premiers arômes. Ainsi, l’arôme de la bière en bouteille se caractérise par des esters, une note fruitée, principalement de banane mûre, alors que la bière en fût est moins fruitée, ce qui fait davantage ressortir la touche de café des malts plus foncés. On perçoit même une légère pointe anisée. La bière en bouteille est étonnamment sèche en bouche, ce qui en rend la dégustation aisée, alors que la version à la pression témoigne de la saveur puissante, ample et riche du malt torréfié et caramélisé. La finale de la bière en bouteille est plutôt sèche et légèrement amère alors que la Dubbel au fût laisse une finale plus courte et plus douce."

Source: Jef van den Steen, Trappist, Davidsfonds, Leuven, 2003, p. 42.

Credit photo : http://www.trappist.be

 

La Tripel de Westmalle

est une bière trappiste claire, à la robe dorée, ayant subi une refermentation en bouteille pendant trois semaines. Cette bière complexe dégage des arômes fruités et un parfum de houblon aussi agréable que nuancé. Au palais, on perçoit son caractère soyeux et velouté ainsi qu’une touche d’amertume soutenue par les arômes de fruits. Une bière exceptionnelle, pleine de finesse et d’élégance, se caractérisant également par une arrière-bouche longue et savoureuse.

Cette bière contient 9,5 d'alcool et est proposée dans des bouteilles de 33 cl ou de 75 cl.

"Cette bière jouit d’un grand prestige tant auprès du grand public qu’auprès des brasseurs ; c’est la raison pour laquelle ces bières blondes à fermentation haute et fortement alcoolisées s’accompagnent bien souvent de l’épithète ‘triple’, qui n’a pas la moindre des significations puisqu’il est synonyme de ‘meilleur de sa catégorie’. La Westmalle Tripel peut donc être appelée, sans aucune fausse modestie ‘la mère de toutes les triples’ et se hisser ainsi au rang de classique mondial. Dans le verre, la tripel prend une couleur blond doré chaleureuse ; les bulles étonnamment fines et généreuses rappellent le champagne (cette bière reçut d’ailleurs jadis l’appellation ‘champagne campinois’). La mousse est blanche, fine, onctueuse et abondante et après quelques gorgées, fait apparaître sur le verre une dentelle délicate. La tripel est une bière complexe au nez : arômes fruités (bananes mûres), amertume raffinée du houblon et douceur du malt se disputent la vedette. Au palais également, la complexité est de mise : la bière est soyeuse en bouche, délicate sans accrocher, elle présente un goût à la fois fruité et empreint d’une l’acidité typique des agrumes. L’arrière-bouche est longue, sèche et agréablement amère. En raison de son caractère houblonné, cette bière peut être par excellence considérée comme un breuvage apéritif"

Source: Jef van den Steen, Trappist, Davidsfonds, Leuven, 2003, p. 43

Credit photo : http://www.trappist.be

scuisine.25876

La Westmalle Triple apprécie la compagnie des crustacés tels que le homard et la langoustine en sauce au beurre, ainsi que des ris de veau juste saisis. Vivement conseillé : une salade de jeune fromage de chèvre chaud aux noix et fruits secs sur un lit de salade de blé, avec une vinaigrette au miel d’acacia.

Brasserie Abbaye des Trappistes de Westmalle

Fermentation Fermentation haute, avec refermentation en bouteille

Température de service : 8 à 14 °C

 

La ferme

Depuis sa fondation en l’an 1794, l’abbaye de Westmalle abrite une ferme. Pendant de nombreuses années, les moines s’y sont adonnés aussi bien à la culture qu’à l’élevage. Depuis 1932, on n’y pratique plus que l’élevage du bétail. Aujourd’hui, le cheptel se compose principalement de Groningoises à tête en étoile, une race bovine originaire de Groningue, aux Pays-Bas. En été, on peut admirer les bêtes dans les pâtures qui entourent les bâtiments du monastère.
Les étables spacieuses aménagées dans l’enceinte des murs de l’abbaye peuvent héberger jusqu’à trois cents bêtes. Une centaine de vaches laitières côtoient des génisses et des taureaux reproducteurs dans des étables entravées modernes. Ces étables présentent un certain nombre d’avantages: les vaches sont plus calmes, elles atteignent un âge plus élevé et le contact avec l’homme ne se perd pas. Le bien-être des animaux est un souci permanent dans les activités de la ferme. Les vaches sont traites deux fois par jour. Afin de réduire le stress chez les vaches, une musique de fond douce est diffusée tout au long de la traite. Une grande partie du lait est utilisée dans la fromagerie de l’abbaye et le reste est expédié à la laiterie voisine.

 

La fromagerie

L’Abbaye de Westmalle ne compte pas seulement une brasserie et une ferme, mais depuis 1860 aussi une fromagerie. Les moines y produisent des fromages affinés à pâte semi-dure. Les fromages sont très célèbres dans la région. Les moines assument seuls l’intégralité de la fabrication du fromage, sans l’aide de personnel.

 

Laisser un commentaire

s2Member®