Le saviez-vous ?

La Bière au cœur de la vie des femmes.

la bière au femininDans l'Antiquité, les femmes occupaient une place toute particulière dans l'histoire de la bière. Le brassage était une activité purement domestique réservée aux femmes. Boisson sacrée, la bière était consommée dans les temples et servie exclusivement par les femmes. En Egypte, l'une des premières grandes nations brassicole, la bière était une boisson divine reconnue pour ses bienfaits corporels. Cléopâtre prenait des bains de bière pour conserver la peau douce.

La bière non filtrée permettait aux femmes qui venaient d'accoucher, une meilleure montée laiteuse et assurait le maintien de la sécrétion lactée.

Au Moyen-Âge, les outils de brassage faisaient souvent partie de la dot des jeunes filles.

Puis du Moyen-Âge à la Renaissance, la bière s'est retrouvée quelque peu délaissée au profit du vin. Les femmes ont été progressivement écartées du processus de fabrication brassicole qui est devenu l'apanage exclusif des hommes.Seules les femmes de brasseurs pouvaient conserver le droit d'exercer le métier, car elles étaient dépositaires du secret de fabrication.

Longtemps tenues à l'écart de la bière , les femmes redécouvrent cette boisson ancestrale, source de minéraux, de vitamines et d'oligo-éléments.

Consommée avec modération, la bière est considérée comme une boisson bénéfique.

Riche en vitamines B, elle facilite l'absorption de minéraux comme le magnésium, très utile pendant les périodes de stress ou de régime alimentaire. Les femmes consommatrices régulières ont un moindre risque de fractures et peuvent observer un recul de l'âge de la ménopause.

Les femmes représentent environ 28% des consommateurs de bière. Elles sont plus nombreuses à consommer de la bière entre 35 et 49 ans.

 

Laisser un commentaire

s2Member®