Longtemps dépassée par le vin en termes d’accords gastronomiques, la bière redonne désormais ses lettres de noblesse en matière d’accompagnement de mets.

Plus abordable et même, osons le dire, aussi complexe que le vin, une mousse permet des associations avec d’innombrables plats.

En effet, elle dispose des caractéristiques que le vin ne possède pas : l’effervescence permet de rincer son palais entre chaque bouchée ou encore la cuisson de l’orge permettant sa transformation en malt offre des similitudes avec les cuissons de mets.

Charcuterie, fromages, plats de fêtes, poissons, viandes, dessert : tout s’accorde, tout se conjugue, il suffit juste de trouver la bonne bière.

Le profil des Bières

Les Bières Blondes

Les blondes de fermentation basse sont les plus populaires. Derrière leur amertume parfois enrichie d’une pointe herbacée, émergent des notes florales et fruitées.

Les blondes de fermentation haute, plus alcoolisées et d’un blond plus soutenu, exhalent des arômes de fruits mûrs et d’agrumes, de miel et d’épices.

Elles se dégustent fraîches, entre 4 et 6°,

Salades, crudités,sandwiches, viandes blanches, viandes rouges grillées, fromages à pâte pressée cuite, fromage de chèvre, desserts aux fruits.

Les Bières Blanches

Les bières blanches, issues du brassage de malt d’orge et de blé cru, reconnaissables à leur couleur pâle et légèrement troublée, offrent un bouquet de fruits acidulés, et des arômes mélangés de céréales, d’épices (coriandre) et de levures.

 Elles se dégustent fraîches, voire très fraîches, autour de .

Fruits de mer, poissons grillés ou fumés, carpaccio de boeuf, cuisine épicée, fromage frais ou chèvre, desserts aux fruits .

Les Bières Ambrées

Ces bières de fermentation haute se déclinent de l’ambré clair au plus foncé avec des reflets roux, cuivrés ou fauve. A la richesse de leurs teintes s’ajoute celle de leurs arômes de céréales toastées, de fumé, de caramel, de fruits rouges et de noisettes. Elles sont généralement équilibrées en bouche avec une attaque sucrée et une pointe d’acidité.

Elles se dégustent entre 6 et 8°

Foie gras, gibiers, viandes en sauce, poissons fumés, fromages à pâte persillé, fromage crémeux à croûte lavée, desserts caramélisés.

Les Bières Brunes

Le malt torréfié des brunes développe de puissants parfums de caramel, de pain d’épices, de chocolat, de grillé, ou encore de café et de fruits rouges. Les reflets de leur robe varient du rouge à l’acajou. Particulièrement moelleuses en bouche, elles accompagnent les viandes rouges en sauce, le gâteau au chocolat ainsi que les fromages forts comme le Maroilles.

Elles se dégustent autour de 10° 

Huîtres et coquillages, sushis et cuisine asiatique,charcuteries fumées, viandes rouges, gibiers, foies gras, desserts chocolatés

Pourquoi les bières ne se dégustent pas avec n’importe quoi ?

Pour réussir vos accords, un seul mot d’ordre: l’équilibre ! Concrètement, une bière légère se déguste avec un plat léger (une blanche à base de blé se déguste très bien avec une salade de chèvre chaud par exemple).

Pour aller plus loin dans la recherche d’association, sachez qu’il existe trois logiques d’accords, toutes valables en fonction de ce que vous recherchez :

Les accords de contraste : Ces accords contrebalancent la saveur dominante du plat par la bière choisie. Par exemple, si vous prenez un dessert très sucré, pensez à prendre une bière plus acide afin d’obtenir un accord atténuant.

Les accords de complémentarité: Ici la bière s’ajoute comme un ingrédient supplémentaire au plat. A l’instar de la crème qui accompagne votre tarte aux pommes ou de la crème anglaise qui accompagne votre fondant au chocolat, la bière sera utilisée comme cerise sur le gâteau. Votre poisson grillé manque de goût citronné ? Dégustez-le avec une blanche citronné !

Les accords de résonance. Il s’agit de l’accord le plus recherché. Sans tomber dans la redondance, la bière va chercher à faire écho aux saveurs du plat. Par exemple, si vous avez grillé de la viande, pensez aux bières dont les malts sont également grillés telles que les bières brunes, ou les stouts.

La couleur de la bière n’est pas le seul critère de goût. Une bière blonde, ambrée ou brune peut être épicée, amère, acide ou sucrée !

L’accompagnement, la sauce, la garniture ou l’assaisonnement de votre plat sont également à prendre en compte.

Par exemple : un poisson cuit en papillote n’appelle pas la même bière qu’un autre grillé ou cuit à la vapeur.

Pour réussir vos accords, un seul mot d’ordre: l’équilibre !

Laisser un commentaire