Les styles de bières

La bière est un terme si générique qu’il ne saurait suffire à définir cette boisson. Bien sûr chacun connaît au moins la différenciation entre une bière blonde et une bière brune. Moins nombreux sont ceux qui connaissent la rousse et la blanche. Mais au delà des « couleurs », la bière se distingue en différents styles. Des centaines d’appellations existent. Comment s’y retrouver entre Triple, Pale Ale Bitter, Stout, Porter, Barley Wine, Lambic, Pils, IPA, Weizenbock, Dunkel, Altbier, Bière de Garde, Gueuze…. La notion de style peut se résumer en 3 points : un lieu, une époque, un environnement et des savoir-faire.

Notre héritage brassicole

L’Allemagne

La bière allemande trouve son origine dans le haut Moyen Âge. Depuis des siècles, la bière fait partie de la culture et de la gastronomie allemande.

En Allemagne comme ailleurs, les ordres religieux eurent une influence certaine sur l'élaboration de la bière si bien qu'elles en portent encore les traces telles les Paulaner, Franziskaner, Augustiner, Weihenstephan ou Andechs.

Les Allemands ont été les premiers à édicter des lois afin de garantir la qualité de la bière. En 1156, l'empereur Frédéric Ier édicte une loi (Justitia Civitatis Augustensi), menaçant de mettre à l'amende tout brasseur produisant une bière infecte ou flouant sur la quantité.

Le décret de la pureté de la Bière

Le Reinheitsgebot, également connu sous le nom français de « décret sur la pureté de la bière », précise les ingrédients autorisés dans le brassage d'une bière en Allemagne, à savoir Malt d’orge, eau et houblon. La levure ne devant être découverte que plus tard, elle fut alors également autorisée. Datant de 1516, il constitue l'un des plus vieux décrets alimentaires européens.

Il continue d'être suivi par la majorité des brasseurs allemands, quoique l'harmonisation européenne des dernières décennies ait assoupli leurs obligations.

Les styles historiques sont des bières de fermentation basse (Pilsner, Bock, Rauchbier, Schwarzbier..) ou de fermentation haute ( Weizen, Weizenbock, Altbier, Kölsch, Berliner Weisse ou encore Gose)

La Belgique

Véritable musée de la bière, la Belgique est célèbre pour la diversité de ses bières et de ses styles. L’histoire de la bière n’est pas si différente qu’ailleurs en Europe. Par contre le pays de Belgique ayant été crée au milieu du 19ème siècle, peu de décrets, lois, ou édits ont tenus assez longtemps pour réguler la production de bières, d’où cette diversité de styles.

Depuis le 12ème siècle il existe des Guildes de brasseurs, une seule est encore en activité : celle de Bruxelles, crée en 1365, qui regroupe tous les brasseurs belges.

Si les bières trappistes sont nées en France avant la révolution, les Trappistes belges sont connues dans le monde, tout comme les bières d’Abbaye, les Doubles, les Triples, les Saisons, les Lambics, Gueuze, Faro et la bière Blanche. La première Pils belge à été brassée en 1886 dans un quartier de Bruxelles

Le Royaume Uni

Le Royaume uni est le berceau de nombreux styles et des « Ale » traditionnelles. A l’origine, les brasseries anglaises ne produisaient que de la Ale ordinaire, facile à boire en utilisant beaucoup d’eau pour peu de matière première et une « Ale Export » dérivée de la première. De nombreux styles ont suivis et le houblon a fait son apparition dans les bières anglaises au 18ème siècle car les bières houblonnées hollandaises envahissaient le marché.

Parmi les styles historiques de l’héritage britannique, nous retrouvons les Bitter, Pale Ale, Brown Ale, Red Ale, Scotch Ale, Porter, Stout, IPA et Barley Wine.

Les grandes familles de bières

Les Lagers

Le terme «lager» a pour origine « lagern», qui signifie «stocker» en allemand.

Leur origine se retrouve en Bavière notamment car le climat local permettait de les stocker pendant quelques semaines après brassage. Obtenues à partir de fermentation basse, ce sont des bières généralement blondes, pas trop alcoolisées. Ce sont certainement les bières les plus répandues sur l’ensemble des continents.

Les Ales : Une variété de bières très riche.

De fermentation haute, elles sont originaires de Grande-Bretagne et se présentent sous de nombreuses formes aromatiques et de couleurs. Ce sont les bières qui utilisent des levures qui travaillent à haute température.

Cette grande famille recouvre des styles très différents selon les pays, ce qui explique la fréquence des indications géographiques associées.

Les Lambics

Les Lambics sont un mélange de bières de fermentation haute et de fermentation basse. Comme le nom le suggère, elles ont tendance à avoir un goût de houblon sucré et léger. Quelques-unes pourraient presque être des desserts et sont délicieuses après le repas.

Bières légères à dominantes de malts

Pils, Pilsen, Pilsner

Leur origine se trouve dans les brasseries de la ville tchèque de Plzen (Pilsen) dont la Pilsen Urquell est la meilleure représentante des Lagers. La « Brasserie des Bourgeois (Bürgerlichen Brauhaus) » de Plzen a brassé la première pils au monde en 1842. Aujourd’hui encore, elle reste une référence dans le petit monde des bières internationales.

Issues de fermentation basse, elles sont blondes légères (4 – 5,5%) bel équilibre entre malts et houblons . Elles sont considérées comme des bières de qualité.

Les ingrédients qui la compose sont des malts pâles Pilsen (100%), des variétés nobles de houblons herbeux et floraux. (Saaz, Tettnanger, Hallertau ou Strisselspalt) et de levures type Lager.

La Pils est de couleur jaune pâle à doré, avec une belle tenue de mousse. Au nez, belle présence d’arômes de pain frais, de miel, de céréales, et d’herbe verte avec des notes de fleurs provenant du houblon. En bouche, la pétillance est bien présente. Bel équilibre entres malts et houblons. La finale est sèche, amère et désaltérante.

Le terme « Pils » est devenu une dénomination générique, et désigne les variantes Pilsners, Pilsener ou Pilsen. Ces variantes dégagent plus d’amertume et moins de malt.

Exemple : Pilsner Urquell 4,4% (République Tchèque)

Dans son verre, la Pilsner Urquell est une bière tchèque à la robe blonde dorée qui est accompagnée d'une mousse blanche persistante.

Au nez, ce sont surtout les notes sur le houblon typiquement tchèque qui parviennent au dégustateur, avec de beaux accents sur la pèche.

La bouche, fine et légère, met parfaitement en avant des touches céréales et houblonnées avant de s'achever dans une très belle amertume.

Classique parmi les classiques, cette bière tchèque est certainement une des 10 bières qu'il faut avoir bu dans sa vie. LA PILS !

Elle est idéale à l’apéritif, pour aiguiser vos papilles !

Lager internationale

Exemple : San Miguel 5,4 %

Contrairement à ce qu’on pourrait laisser penser son nom, San Miguel n’est pas née en Espagne, mais du côté de Manille, aux Philippines en 1890.

C'est une lager à la robe dorée surmontée d'une mousse blanche proposant des arômes frais de malt, de houblon et de caramel. 

Douce et délicate en bouche, elle nous propose des saveurs de malt, de houblon, de levure, de caramel et de céréales.

Lager de Vienne

Dans les années 1860. les travaux du Viennois Anton Dreher et du Bavarois Gabriel Sedlmayer sur la science et les technologies de brassage et de maltage ont permis le développement de deux types de bières similaires: L'Oktoberfest et la Vienna Lager. La Vienna lager se démarque par son côté moins malté et ses saveurs et arômes de pain rôti, contrairement à l'Okterberfest qui est caramélisée et très maltée.

Exemple : Brooklin Lager 5,2% (USA)

Basée sur une recette datant d’avant la période de prohibition, la première bière brassée par Brooklyn est une des meilleures lager américaines.

Visuellement, la Brooklyn Lager présente une jolie robe blonde dorée propre au style Lager, accompagnée d’une mousse légèrement beige.

Les arômes floraux qui se diffusent attestent d’un dry hopping, le tout étant bien équilibré par d’agréables notes de malt.

La bouche, fine et légère, nous amène à une très belle amertume en fin de dégustation.

FOOD PAIRING : Pizza, Burgers, poulet rôti, poisson frit

Kölsch

La Kölsch est la « soeur » de la Altbier de par sa technique de fabrication,  mais elle est filtrée ce qui lui donne un goût plus délicat. Brassée uniquement dans  les environs de Cologne elle fait l’objet d’une Appellation d’origine contrôlée européenne et sa production est réglementée au niveau local par la Kölsch Konvention.

Les ingrédients qui la compose sont des malts Pilsner, des houblons herbacés et de levures type Ale. Les Kölsch sont issues de fermentation haute suivie d’une longue garde à froid.

De couleur pâle à dorée et comprenant en moyenne 4.8 % d’alcool, elle possède des arômes de brioche ou de pain frais avec des notes herbacées. En bouche, la Kölsch possède un goût légèrement fruité avec des notes herbacées. La finale est sèche et amère .

Exemple : Früh Kölsch 4,8 % (Allemagne)

Früh Kölsch est une bière légère et désaltérante venue d’Allemagne et plus précisément de la ville de Cologne. Bien maltée, elle respecte le reinheitsgebot, la loi de la pureté allemande ce qui fait d'elle une bière réputée à travers le pays.

A déguster bien fraîche, elle sera votre alliée lors de belles journées ensoleillées avec sa robe dorée et sa belle mousse blanche.

Aussi bien au nez qu'en bouche, elle libère des notes céréalières, principalement maltées, avec une amertume ultra subtile.

Munchner Helles

Originaire de Munich, la Helles (Pâle) se compose d’orge bavarois et de houblons allemands herbacés. ( Hallertau et Tettnang) et le levure type lager. Elle est donc de fermentation basse. La Helles est une bière légère (4%) à la robe jaune pâle surmontée d’une belle mousse blanche de bonne tenue. Elle a des arômes de pain frais et de notes herbacés dues au houblon. En bouche la pétillance est douce tout comme la finale.

Exemple : Paulaner Munchner Helles 4,9 % (Allemagne)

Une Munichoise de rêve. Cette Paulaner, l'Original Münchner Hell, est en effet l'une des bières les plus connues de la célèbre brasserie allemande. Avec ses 4,9%, cette blonde arrive à point nommé pour l'été et les beaux jours.

Visuellement, cette bière allemande à la robe blonde dorée, est surmontée d'une mousse blanche très aérienne.

Le nez, élégant, est doté d’arômes puissants à la fois sur le malt et sur les houblons.

Elle pétille merveilleusement en bouche. La Blonde de Munich, bière de fermentation basse et d‘une brillance noble se reconnaît à son goût naturel finement houblonné.

Elle se déguste fraîche, à une température de 6°C et se marie avec des Sandwichs, des crudités ou de la volaille.

Kellerbier

Originaire de Franconie, en Allemagne, cette bière est servie au fût dans les Biergarten. Elle est brassée à partir de malts bavarois, de houblons herbacés et épicés et de levures type Lager. Elle est de fermentation basse et non filtrée. C’est une bière légère (5%) de couleur doré foncé, avec des reflets ambrés. Au nez présence d’arôme de céréales et d’herbe fraîche. En bouche, elle a une pétillance marquée et une finale amère.

Exemple : Weihenstephaner Kellerbier 5,6 % ( Allemagne)

Sous son épaisse mousse blanche, elle possède une robe orange, presque ambrée, libérant des arômes caramélisés au caractère frais et fruité, grâce aux houblons Hallertauer Record et Hallertauer Perle, choisis spécialement pour leurs qualités amères et aromatiques.

En plus de ça, ces houblons allemands possèdent des notes herbacées, d'agrumes et de terre. De leur côté, les malts riches et fruités, se combinent à la levure pour donner des saveurs de banane et de poire, avec des notes de vanille et de miel pour une finale élégamment douce et subtilement amère.

Elle se déguste fraîche (6- 8°C) accompagnée de charcuterie. Testez la avec un Jarret de porc braisé !

Golden Ale

Bière aromatique et désaltérante originaire d’Angleterre . Elle est fabriquée a partir de malts pâles, de houblons anglais épicés et de levures type Ale. Elle est de fermentation haute. La golden Ale est une bière légère (5%) de couleur dorée claire. Au nez, elle développe des arômes de céréales, d’épices, de miel et de résine, avec des notes d’herbes fraîches. En Bouche, présence de belles saveurs de biscuits. La finale est sèche et rafraîchissante.

Exemple : Oppigards Golden Ale 5,2 % (Suède)

L'Oppigårds Golden Ale est la première bière brassée par ces suédois en 2004.

Légère, désaltérante et marquée par une amertume bien présente sans qu'elle ne soit abusive, cette bière à la robe jaune-orange à la fine mousse blanche dégage des arômes de malt, de houblon, de fleurs, d'agrumes et de caramel.

En bouche, on y retrouve des saveurs fruitées et houblonnées avec des notes de caramel, d'herbes, de pin et de miel.

A déguster fraîche, elle est désaltérante et nous donne une finale sèche.

Cream Ale

Une Cream Ale est un assemblage de lager et de bière vieillie. Ce style de bière nous vient des Etats-Unis son origine date du XIXè siècle.

Une Cream ale est composée de malts pâles, de houblons traditionnels, un rajout de riz ou de maïs est possible et de levures type Ale. C’est donc une bière de fermentation haute. A l’oeil elle présente une robe blond doré. Au nez, de belles notes de pain, de miel et de pomme. En bouche, elle est crémeuse, douce avec une belle dominante sur les céréales. Elle se déguste fraîche à une température de 5°C.

Exemple Anchor Steam Beer 4,9 % (USA)

Cette bière est une California Common, style très proche de la Cream Ale.

Cette bière présente dans le verre une robe orange claire qui se coiffe d'une tête de mousse blanche relativement compact et supporté par une effervescence correcte.

Elle propose au nez des arômes maltés et fruités accompagnés de légères pointes houblonnées.

En bouche, on trouve des saveurs douces et maltées qui s'accompagnent d'une légère acidité et de notes fruitées. Cela aboutit ensuite sur une finition sèche et relativement houblonnée pour cette bière de la Brasserie Anchor.

Altbier

Bière de tradition ancienne, elle a pour origine le nord de l’Allemagne (Düsseldorf) Bière de fermentation ouverte (levures « sauvages ») et de maturation à froid (entre 0 et 8 degrés durant 3 à 8 semaines), elle a un goût assez léger et houblonné..  Titrant généralement entre 4,5 et 5 % d’alcool elle est d’une couleur cuivre à brun et développe des arômes de pain grillé, de caramel, de fruits secs ainsi que des notes d’herbes fraîches.

Exemple : Altbier Brasserie Les 3 Mousquetaires 6 % (Québec)

Les Trois Mousquetaires Sticke Alt est une bière rousse brassée par les québécois des Trois Mousquetaires inspirée du style de bières allemandes Altbier, originaire de Düsseldorf.

Dans le verre, cette bière apparaît orange foncé, presque ambrée, avec une tête moyenne et mousseuse blanc cassé pleinement durable.

Les arômes sont corsés et puissants mais malgré tout bien proportionnés. On peut sentir le malt, le caramel ainsi que des notes fruitées.

En bouche, les saveurs sont harmonieuses et des goûts de pain grillé, de caramel, de noix, d'herbe et de raisins secs sont perceptibles. Le final est modérément amer avec une longue durée en bouche.

Amber Ale

Légères, caramélisées et rafraîchissantes, elles nous viennent de Belgique, de France ou d’Angleterre. Elles sont élaborées à partir de malts pâles, grillés et rôtis, de houblons herbacés, épicés et fruités ainsi que le levures du type Ale. Elle sont de fermentation haute et possèdent un degré d’alcool entre 4,5 % et 6,5 %.

A l’oeil, elles présentent une robe ambrée surmontée d’une mousse dense.

Au nez, elles proposent des arôme de caramel, de pain toasté, de fruits secs et de noisettes avec des touches épicées et herbacées.

En bouche, la pétillance est marquée. Généralement les Amber Ale ont un bel équilibre entre les malts grillés et l’amertume herbacée.

Exemple : La Rousse du Mont Blanc 6,5 % (France)

Brassée à l’eau des glaciers du Mont Blanc, la Rousse du Mont Blanc est obtenue à partir de la combinaison de 3 malts (orge, blé, avoine), de plusieurs houblons dont le Strisselspalt d’Alsace aux notes florales et très aromatiques, le tout relevé d’un bouquet d’épices tenu au secret.

La Rousse du Mont Blanc est une bière tout en contraste : une 1ère bouche ample et bien maltée qui se poursuit sur des notes gourmandes caramel, chocolat, amandes grillées et une finale fruitée.

La Rousse du Mont Blanc est appréciée en dégustation à l’apéritif avec de la charcuterie comme lors d’un repas pour accompagner des viandes rôties et même les poissons fumés.

Brown ale

Grillé, caramélisé et doux, ce style de bière originaire d’Angleterre est élaboré à partir de malts caramel, rôti et chocolat, de houblons herbacés, épicés et fuités. Les Brown ale sont de fermentation haute, et le degré d’alcool varie entre 4 et 6 % vol.

A l’oeil, la Brown Ale offre une robe brune surmontée d’un col de mousse dense. Le nez est très plaisant : arômes de pain grillé, de cacao, de caramel de noisettes et de fruits secs avec des notes d’épices et d’herbe verte. Malgré une faible pétillance, la bouche est douce, moelleuse et dominée par les malts grillés.

Exemple : Jenlain Brown Ale 6 %

La Jenlain « Brown Ale » née en 2018, est une bière toute en finesse et subtilité aromatique.

Le maître brasseur a élaboré une ambrée avec beaucoup de personnalité au corps moelleux et sec à la fois. La Jenlain « Brown Ale » offre de l’ampleur à l’attaque avec ensuite des arômes très fondus. Une bière délicate au corps moelleux et sec à la fois.

Robe brun foncé, reflets rubis et fine mousse blanche

Arômes discrets sur le caramel et le toasté

Beaucoup de finesse mêlant des notes de café, de cacao amer et une pointe de réglisse. Légère amertume sur la finale et persistance sur le caramel brun.

Servie à une température de 6 – 8°C , elle accompagne a merveille : Charcuterie, volaille grillée, burger, viande rouge grillée et fromages à pâte pressée cuite.

Red Ale

Bière de fermentation haute originaire d'Irlande, douce, de couleur rougeâtre, légèrement sucrée et maltée, proche de la bitter anglaise. La couleur vient de l'utilisation de grains d'orge grillés en plus du malt ambré. C'est une bière peu alcoolisée (4% en général). La red ale est moins houblonnée et amère que l'english ale, mais présente un corps plus malté et des arômes de caramel.

Arômes de malt faibles à modérés, faisant penser au caramel ou au toffee avec éventuellement quelques faibles notes de beurre. Les arômes de houblon sont épicés et terreux avec quelques pointes boisées.

Flaveurs modérées de malt caramel et de sucré. Quelques notes de beurre de caramel ou de toffee. La finale se joue légèrement sur les céréales grillées, procurant une impression sèche. Amertume moyenne à faible.

Exemple : O’Haras Irish Red Ale

Elle possède un corps de malt incroyablement doux, complété par des notes de caramel et parfaitement équilibrée en amertume, cette ambrée irlandaise est beaucoup plus complexe que d'autres ambrées.

Température de service : 6-8°C dans un verre tulipe

Se marie bien avec les plats principaux cuits au four

Dunkel (Lager)

La Dunkel est une bière brune allemande de fermentation basse brassée en Bavière, elle est originaire de Munich. Elle titre entre 4,5 et 6% d'alcool. Sa couleur peut varier du cuivré foncé au brun foncé, la mousse est crémeuse et la bière limpide dans les versions filtrées, sinon trouble.

Typiquement profonde et complexe avec des notes de malt Munich. Flaveurs riches de Munich, mais pas aussi intenses qu’avec la Bock ni aussi torréfiée que la Schwarzbier.

Arômes riches et sucrés provenant du malt Munich, faisant penser à du pain. Des notes de chocolat, de noisettes, de caramel ou de toffee sont décelables.

Les flaveurs riches et complexes du malt Munich dominent, saveurs de croûte de pain. Modérément sucrée, sans toutefois être envahissante. L’amertume du houblon est modérément faible, mais perceptible avec un équilibre jouant davantage du côté du malt.

Exemple : Ayinger Altbairisch Dunkel

Ayinger Altbairisch Dunkel est une bière allemande à la robe noire chocolatée marquée par de somptueux reflets rougeoyants.

Coiffée d'une fine mousse couleur blanc cassé, elle dégage des arômes doux et sucrés de malt grillé, de pain, de caramel et de noisette.

En bouche, on y retrouve des saveurs de caramel, de malt grillé, de pain, de fruits et de sucre.

C'est une bière équilibrée et complexe qui nous mène vers une fin de dégustation marquée par des notes délicates, sèches et sucrées.

Schwartzbier

En 1492 fut brassée en Allemagne la Braunschweiger Mumme, la première Schwarzbier attestée, spécialité régionale dans le sud de la province de Thuringen et dans le nord de la Franconie en Allemagne. Peut être une variante de la Munich Dunkel. L'avènement des bières blondes comme la Pils à la fin du XIXe siècle a signé le déclin de la Schwarzbier. Ce n'est que depuis deux décennies qu'elle est remise au goût du jour.

Souvent très foncée, sèche avec une pointe de malt torréfié qui se démarque d’une base plus sucrée. On la nomme parfois « pils noire », même si elle n’est jamais aussi foncée, il ne faut pas s’attendre à trop de flaveurs torréfiées.

Arômes faibles à modérés de malt, avec un faible sucré aromatique et des notes de malt torréfié. Le caractère malté peut être propre et neutre ou riche et profond. Peut présenter des notes de caramel.

Flaveurs faibles à modérées de malt, propre et neutre ou riche et profond. Des notes de torréfaction peuvent donner des flaveurs de chocolat amer qui durent jusqu’en finale, mais ne sont jamais brûlées. Amertume moyenne qui dure jusqu’en finale. De faibles notes de houblon sont souvent présentes.

Exemple : Kostritzer Schwartzbier (Allemagne)

Les premières traces de la brasserie Köstritzer remontent au 16ème siècle. Depuis sa création, la brasserie est toujours implantée au sein de la ville de Bad Köstritz dont elle tire par ailleurs son nom. Riche de ses plus de 450 ans d'histoire, elle fait aujourd'hui partie de l'une des plus puissantes brasseries d'Allemagne.

La Köstritzer Schwarzbier est une bière noire, de fermentation basse, brassée à partir de malt d'orge torréfié. Célèbre en Allemagne, elle a su au fil des années à se faire un nom au-delà de ses frontières. Présente dans plus de 50 pays, elle est aujourd'hui la bière brune de basse fermentation la plus consommée au monde.

A la dégustation, la Köstritzer Schwarzbier arbore une robe noire aux reflets acajou, surmontée d'une fine mousse beige et persistante. Elle possède une palette aromatique riche composée d'arômes de caramel, d'épices, de marrons grillés, de chocolats et de malt grillé auxquels s'ajoutent des notes de miel et d'herbes. La bouche est dans la parfaite continuité du nez. Elle est dotée d'une belle amertume en fin de bouche.

Une Schwarzbier est délicieuse avec du boudin noir, des saucisses, ou des desserts au chocolat.

Un style de bière peu connu qui vaut le détour !

Porter

Le Porter est un style de bière noire de fermentation haute appartenant à la famille des ales, relativement similaire à un autre type de bière qui est le Stout. Avec ses notes chaleureuses et ne se dégustant pas très fraîche, la bière Porter est idéale par temps froid et se déguste le plus souvent en hiver.

A l’oeil, elle présente une belle robe de couleur ébène coiffée d’une épaisse mousse crémeuse.

Au nez, les arômes de Céréales, de cacao, de grillé, de café ou moka sont présents, avec quelques notes épicées et herbacées provenant du houblon.

En bouche, on retrouve une belle pétillance et des saveurs de malts torréfiés et de cacao. Généralement, la finale est plutôt sèche.

Exemple : Page 24 Porter 5,9 % English porter

Le Robust Porter tire son nom de sa consistance. Cette bière noire a des arômes chocolatés voire de réglisse. L'amertume y est dominante sans être persistante. Sa pétillance est moyenne car sa teneur en Co2 est faible. Bière très digeste.

PORTER VS STOUT : Quelle différence ?

Les stouts et porters sont tous les deux des styles nés à Londres au 18e siècle, bien que le style Porter soit apparu avant le Stout. A l’époque, un brasseur pouvait brasser différents types de Porters aux saveurs mais également à la teneur en alcool variante. C’est pourquoi très vite, il a fallu trouver un adjectif afin de caractériser les bières noires particulièrement fortes. Les Porter fortes sont à l'origine appelées « stout porter » celles-ci ont plus tard été rebaptisées « stout ». La plus connue est la Guinness.

Stout

Un Stout est un style de bière noire de fermentation haute originaire d’Angleterre, facilement identifiable à sa robe ébène, sa mousse beige crémeuse et ses arômes torréfiés. C’est grâce à l’utilisation d’orge et de malt torréfiés que la bière obtient son goût, son caractère et cette couleur sombre presque noire. Un stout titre en moyenne 5%ABV.

A l’oeil, elle présente une belle robe de couleur ébène coiffée d’une épaisse mousse fine et crémeuse.

Au nez, les arômes de céréales, de cacao, de grillé, de café ou moka sont présents, avec quelques notes épicées, terreuses et herbacées provenant du houblon.

En bouche, on retrouve une belle pétillance et des saveurs de malts rôtis et torréfiés. Généralement, la finale est plutôt sèche.

Exemple : O’Haras Irish Stout 4,3 %

Robe noire opaque, fine mousse brune.

Nez de café, chocolat, malt grillé.

Bouche torréfiée,chocolat, café.

Les variantes du Stout

Milk Stout

Le Milk stout aussi appelé stout crémeux est un stout contenant du lactose, un sucre dérivé du lait. Comme le lactose est un sucre non fermentescible, il ajoute une saveur douce, du corps et des calories au produit fini.

Cette variante du stout, originaire de Londres, titre en moyenne 4,5%Abv. Elle se présente sous une robe brune surmontée d’une mousse fine. Au nez, elle nous offre des arômes de céréales, cacao, noisettes, caramel, café, raisins secs, confiture de fruits noirs avec quelques notes épicées. En bouche, nous retrouvons une belle pétillance, des saveurs de malts torréfiés et de cacao. La finale est douce.

Exemple : Ibex Milk Stout 5 %

The Ibex est une Milk Stout qui nous vient tout droit de la brasserie ZOOBREW. L'ajout de lactose qui est un sucre non fermentescible permet d'obtenir cette onctuosité.

Le nez est caractéristique des stouts, iodé, café, chocolat et caramel.

En bouche c'est là que cette bière révèle tout son charme. Onctueuse et crémeuse, elle fait penser à un café frappé ou à un chocolat au lait.

Température de service : 6 - 8°C.

Oatmeal Stout

Un Oatmeal stout est une variante saisonnière du sweet stout anglais. L’addition d’avoine au lieu du lactose vient ajouter une certaine complexité en plus de la rondeur.

Exemple : Samuel Smith’s Oatmeal Stout 5 %

La Bière Samuel Smith's Oatmeal stout est une bière de type stout à fermentation haute, conçue par le brasseur Samuel Smith Old brewery à Tadcaster (Angleterre).

Stout noir, mousse beige très serrée assez stable. Odeur franche de malt torréfié, nez doux de caramel grillé. Goût équilibré, mi-doux, bien amer. Bouche soyeuse, arrière goût parfumé, torréfié. Post-amertume tenace mais équilibrée. Bonne bière de caractère aux tons caramélisés et rôtis.

Température de service : 6 - 8°C

Accords mets & bières : Foie gras, Boudin noir, Champignons, Viande rouge grillée, Dessert au chocolat

Imperial Stout

L'Imperial stout brassé à l'origine en Angleterre pour le Tsar de Russie était bien plus houblonnée, très sombre et avait une très forte teneur en alcool.

Imperial Stout (Brasserie Effet papillon) 9 %

Imperial stout très dense, arômes de café et de chocolat bien présents . saveurs de malt grillé de torréfaction, ainsi qu’une faible amertume, qui garde les saveurs jusqu’à la finale bien ronde .

Température de service : 10 - 12°C

Accords Bière & Mets : Velouté de cèpes, Boulettes de boeuf à la scandinave, pommes- de terre vapeur & confiture d'airelles, Bleu d'Auvergne, Chocolatine

Oyster Stout

L’oyster stout est une stout brassée avec des huîtres

Oyster Stout Azimut 6 %

Paul et Vincent sont les créateurs de la brasserie française Azimut déjà réclamée à travers l’Europe pour ses bières de qualité. S’appuyant sur des recettes originales, l’ Oyster Stout  est brassée avec des huîtres du bassin d’Arcachon.

Robe marron-noir coiffée d’une fine mousse de couleur blanc cassé.

Arômes de malt grillé, de caramel et de fruits secs avec des notes marines

Saveurs de fruits secs, de caramel, de prune et de réglisse avec des touches minérales.

Les bières « Blanches »

Les bières blanches sont des bières de fermentation haute, brassées avec une forte proportion de froment malté ou non, et généralement non filtrées ce qui leur donne cet aspect laiteux qui est à l’origine de leur nom.

Le nom de la « blanche » entraîne souvent une confusion due à une proximité phonétique des mots allemands Weizen (froment) et Weiß (blanc). Il se peut bien qu’au Moyen Âge les méthodes de fabrication des deux bières se ressemblaient fortement.

Il existe deux grandes traditions de bière « blanche » : l’une en Belgique(Witbier) et l’autre en Bavière en Allemagne (Weizenbier). Les bières « blanches » produites dans les autres pays (Wheat Ale, Bière de blé à la française...) sont le plus souvent proches de la bière « blanche » belge.

Le blé contenu dans la bière voile allégrement la bière, ce qui crée cet aspect flou caractéristiques des Weizen, Wheat Ale et des Witbier. Avec les généreux cols de mousse blanc qui sont généralement présents sur ces bières, ce sont des breuvages qui ont fière allure. De nos jours nous nous trouvons en face de trois types de bières très différentes qui peuvent sembler identiques. Analysons leurs particularités et leurs différences.

Weizenbier

Les bières d’origine allemande sont toujours brassées à base de malt de froment ainsi que du houblon, mais elles ne contiennent jamais d’autres épices ni de céréales non maltées. Les bavaroises ne contiennent que du malt et du houblon; différents niveaux de torréfaction du malt différencient les catégories «Helles» (claire) et «Dunkel» (sombre). La «helles» filtrée est appelée «Kristal». Elles titrent en moyenne 4,5 % de vol d’alcool.

Les Weizen, de fermentation haute, possèdent une robe jaune pâle surmontée d’un col de mousse blanc, épais et dense

Elles développent souvent des arômes fruités de banane, de poire, ainsi que de levure typiquement allemande.

En bouche, le blé peut être assez goûteux, mais la vedette de ce breuvage est définitivement la levure qui apporte autant des notes épicées (poivre, clou de girofle), que fruitées justement (appelées esters de fermentation, qui sont responsables des saveurs fruitées (banane, poire). L’appellation courante d’Hefeweizen en fait d’ailleurs mention («Hefe» signifie «levure» en allemand).

Exemple Franziskaner Heffe

Le nom de la bière Franziskaner provient du monastère situé en face de la brasserie.

La bière Franziskaner Weissbier est une bière de type « Weissbier », soit une bière brassée avec un malt composé à au moins 50% de blé.

Cette Franziskaner Weissbier développe dans le verre une étonnante couleur blonde à reflets rosés. Sa mousse est généreuse, persistante et traversée par une effervescence considérable.

Elle présente au nez des arômes typiques d'une bonne Weissbier avec des odeurs de fruits très marquées évoquant les agrumes et l'ester de banane et qui s'accompagnent d'arômes épicés de levure et de poivre.


En bouche,la structure gustative est très proche de la structure olfactive avec des saveurs franches de fruits et une nette dominance de la banane. L'impression épicée ressort alors très clairement avec des notes poivrées suivies d'un goût de clou de girofle et de touches vanillées.

WITBIER

En Belgique, la bière de blé est appelée Witbier ou Blanche (selon que l’on se trouve en Flandre ou en Wallonie). Elle est en apparence semblable aux Weizen mais possède des caractéristiques assez différentes. Elle est brassée avec des malts d’orge et de blé et des blés non maltés.On leur adjoint toujours des épices comme la coriandre ou des écorces d’oranges amères.

La witbier est issue d’une de fermentation haute et titre en moyenne 4 – 5 % vol d’alcool.

A l’oeil, elle offre une robe blonde pâle surmontée d’une mousse blanche dense et intense.

Au nez, elle développe des arômes de blé, de pain frais, de citron, de coriandre avec une pointe de clou de girofle ainsi que quelques notes herbacées et fruitées.

En bouche, la finale est acidulée.

Exemple: Grosse Bertha 7 %

La Grosse Bertha de chez Brussels Beer Project est une bière belge au style allemand Hefeweizen.

Cette bière de caractère a une robe jaune et brumeuse pour une fine mousse blanche avec des arômes de blé, de coriandre, d'agrumes, d'épices, de levure et de banane.

En bouche, on y retrouve des saveurs de levure, d'épices, de fruits, de malt et de banane. Son corps est huileux et sa carbonatation faible pour un final légèrement amer.

Wheat Ale

La Wheat Ale américaine ou canadienne est généralement légère, peu épicée, et comme les blanche belges , elle est acidulée et rafraîchissante.

De fermentation haute, elle est composée de malts de blé et de malt d’orge, de houblons (anglais ou américains) ainsi que de levures Ale. Elle titre 4 – 5%vol d’alcool.

A l’oeil, elle offre une robe blonde pâle surmontée d’une mousse blanche dense et intense.

Au nez, elle développe des arômes de blé, de pain frais, de citron, de coriandre avec une pointe de clou de girofle ainsi que quelques notes herbacées et fruitées.

En bouche, malgré une texture moyenne, il faut noter une belle pétillance, des saveurs de pain frais et de grains. La finale est douce et agréable.

Exemple : Boulevard WHEAT BEER 4,4 %

La bière de blé non filtrée Boulevard est une bière vivante et rafraîchissante avec une saveur naturelle d'agrumes et une apparence trouble distinctive.

Cette bière de blé de style américain facile à boire est devenue la plus populaire et la bière artisanale la plus vendue dans le Midwest.

DunkelWeizen

Ce style de bière, originaire de Bavière en Allemagne, est brassé avec des malts de blé torréfiés, du houblon herbacé et fruité ainsi que des levures ale et weizen. Pour vous la faire courte...c’est une bière de blé brune ! C’est une bière de fermentation haute, donc une Ale. Une Dunkelweizen titre en général un taux d’alcool moyen de 4,5%Abv.

A l’oeil elle présente une belle robe brune et un col de mousse épais et dense. Au nez, nous retrouvons de jolis parfums de pain grillé, de banane, d’agrume de cacao et de vanille avec une touche épicée (clou de girofle). Les houblons apportent une note herbacée et fruitée. En bouche, c’est une bière agréable, la texture est crémeuse et les saveurs de pain grillé et de chocolat tapissent le palais.

Exemple : Weihenstephaner Hefeweize Dunkel

Brassée principalement à partir de blé mais aussi de malt d’orge caramélisés, cette bière saura vous faire succomber.

A l’oeil, cette bière allemande nous propose une robe ambrée foncée avec de beaux reflets orangés. Le tout est surmonté d’une mousse blanche dense et généreuse.

Au nez, les arômes sur la banane se mélangent au clou de girofle et aux notes maltées.

En bouche, l’attaque là encore sur la banane laisse peu à peu place au blé avant un final sur les esters de levure. Un must dans son genre.

Bières puissantes et rondes

Bock

Originaires d' Einbeck en Basse-Saxe (nord de l’Allemagne) ces bières de fermentation basse titrent entre 6 et 8 % ABV. Elles peuvent être blondes ou plus foncées.

Elles étaient à l'origine faites avec du blé et de l'orge. Les Bockbier furent conçues au Moyen Âge pour remplacer les aliments solides des jours de jeûne dans les monastères. En effet, la prise de boisson n'était pas interdite pendant le jeûne et la levure s'avère être un bon apport de protéines car les bières n'étaient pas filtrées à l'époque. Elles sont fortes en alcool et avec un corps malté doux. L'amertume du houblon est faible et n'est présente que pour rejeter la douceur apportée par le malt. La décoction et l’ébullition prolongée contribuent beaucoup au développement des flaveurs, amplifiant les notes de caramel et de rôti.

Exemple Einbecker Urbock Dunkel 6,5 %

L'Einbecker Ur-Bock dark séduit par sa saveur robuste, forte et maltée. Si l'Einbecker Ur-Bock Dunkel est douce et corsée dans le goût initial, ce bock développe un arôme de malt torréfié fort et robuste dans la deuxième gorgée. L'Einbecker Ur-Bock Dunkel doit son goût à son malt d'orge noir et à la recette originale d'Einbecker.

Servir à une température de : 7 - 9°C

Doppelbock

Le DoppelBock ou Double Bock est une bière de fermentation basse, forte en alcool et brassée essentiellement dans le sud de l'Allemagne. Une spécialité de Bavière, à l’origine brassée par les moines de Saint François pour la période du carême. Les versions originelles étaient moins bien atténuées que les interprétations modernes du style, produisant donc une bière plus sucrée et moins alcoolisée. Pour avoir la dénomination Double Bock, une bière doit titrer au minimum 7°. La plupart des versions sont foncées et présenteront les notes de caramel et de pain grillé provenant de la décoction, mais il existe quand même d’excellentes versions plus pâles. Ces dernières ne seront pas aussi richement maltées que les plus foncées et peuvent même être plus sèches, plus amères et plus houblonnées.

Le nom de donné à ce type de bière contient souvent la terminaison « -ator », soit un clin d’oeil à la bière phare Salvator (la première doppelbock brassée) ou pour parasiter sa célébrité.

Exemple : Samichlaus 14 %

A l’origine la bière Samichlaus était élaborée par la brasserie Hürlimann à Zurich en Suisse. Depuis 1997 elle est devenue, comme les autres bières de la brassserie la propriété de la brasserie Schloss Eggenberg basée en Autriche.

La Samichlaus est brassée une fois par an, le 6 décembre pour la Saint Nicolas et vieillit pendant 10 mois avant d’être mise en bouteilles.

Cette bière de type Doppel Bock de Noël présente une robe ambrée foncée, coiffée d’une généreuse mousse blanche .

Le nez est malté avec des notes d’alcool évidentes. Son fort degré d’alcool (14°) la rapproche davantage d'une liqueur que d'une bière.

En bouche, la première impression est sucrée. Puis viennent des notes de fruits confits, sur une base légèrement maltée. L’ensemble est relevé par une teneur en alcool bien présente. Le degré d’alcool apporte un final sec et une longue persistance en bouche.

Weizenbock

La Weizenbock est un type de bière de fermentation haute originaire d'Allemagne. La Weizenbock est une bière forte, maltée, fruitée, combinant les meilleures caractéristiques d’une Weizen à celles d’une Bock. Il s'agit d'une bière de type Weizenbier, mais bien plus forte et plutôt de couleur ambrée à brune car brassée selon le type Bock, avec une densité primitive de moût plus importante que pour les versions courantes. Elle est également trouble et plus épicée que la Bock en raison de la levure de Weizen qui développe des phénols et des esters au goût épicé et banane.

On distingue également :

La Weizendoppelbock est encore plus forte (7 à 9% alc. vol.) et plus foncée que la Weizenbock. Elle a un goût prononcé de malt avec peu d'amertume. Très effervescente, elle a une mousse imposante et épaisse. L’Aventinus, la plus ancienne Weizendoppelbock de fermentation haute, a été crée en 1907 à la brasserie Wiesse Brauhaus de Munich.

La Weizeneisbock est en plus gelée à la fin de la fermentation, selon le procédé utilisé pour les Eisbock, afin de cristalliser une partie de l'eau pour pouvoir la retirer. Ceci permet d'augmenter la saveur maltée et la teneur en alcool (12%) tout en respectant le Reinheitsgebot, la loi sur la pureté de la bière.

Exemple : Weihenstephaner Vitus 7,7 %

Cette bière de blé allemande possède une robe orange coiffée d'une fine mousse blanche.

Au nez, elle libère des arômes de fruits et d'épices avec des notes de malt et de levure.

En bouche, il y a des saveurs fruitées de banane et d'agrumes, suivies de notes acidulées de citron, mais aussi de levure et de clou de girofle.

C'est une bière bien équilibrée à la finale sèche

Strong Belgian Ale

La catégorie des bières blondes fortes forme un groupe à part entière dans le monde la bière. Elles sont pratiquement toutes belges, et sont excellentes. Elles sont nées après la seconde guerre mondiale en concurrence des pils alors à la mode.

Elles sont de fermentation haute et ont une couleur dorée et limpide. Elles ont également une forte teneur en alcool (environ 8°) et sont en général assez mousseuses avec une mousse compacte et crémeuse. Elles sont fabriquées à partir de malts aromatiques, de houblons herbacés et épicés et de levure type Ale. L’ajout de sucre est fréquent.

Arômes : complexe avec des notes prononcées d’esters fruités, d’épices et d’arômes de houblon herbacés.

Saveurs : Un mariage d’épices, de fruits et d’alcool bien appuyé par des notes maltées. Les phénols, faibles, sont poivrés. De subtiles notes épicées de houblon sont souvent présentes. Les alcools sont doux, épicés et parfumés. L’amertume est moyenne à forte. La finale est assez ronde.

Exemple : St Feuillien grand cru 9.5%

Bière extra-blonde de dégustation, refermentée en bouteille, la Grand Cru détient une personnalité puissante, quintessence des houblons les plus nobles et des arômes de fermentation les plus fins. Elle se distingue particulièrement des autres bières de la gamme par l’absence d’épices.

D’une couleur blond très pâle, la robe est remarquable par sa limpidité et sa brillance.Sa mousse est bien blanche, fine et aérienne ; elle s’éclate en dentelles.

Le nez est une cascade d’arômes de houblons parsemée de notes fruitées, alliant tout à la fois subtilité et richesse.

Au goût, la première gorgée est d’abord légère et contrastée, puis se découvre une amertume longue, pleine de nuances et flatteuse. Le caractère houblonné (majoritairement type Styrian Golding) domine l’arrière-bouche, prolongé par une post-amertume d’une belle intensité.

Température de dégustation : 10 -12°C

Triple

L'appellation « triple » ou « tripel » est historiquement employée dans le monde monastique belge pour désigner la bière dont la force est bien supérieure à la bière de référence (la blonde). Les brasseurs jouent sur la quantité des matières premières (principalement sucres et malts) pour réaliser une bière plus complexe et plus alcoolisée.

Ainsi une bière triple, de fermentation haute, a une robe blonde à dorée, titre entre 7 et 10% d'alcool et offre une complexité de malt, d'alcool et de houblon.

Arôme complexe avec des notes prononcées d’épices et d’esters. Les phénols épicés sont très présents. Les esters fruités penchent du côté des agrumes et peuvent parfois sentir la banane. Les notes de houblons floraux et épicés sont subtiles. Généralement très effervescente avec une mousse tenace et crémeuse. Côtés saveurs c'est un mariage d’épices, de fruits et d’alcool bien appuyé par des notes maltées. De subtiles notes épicées de houblon sont souvent présentes. L’amertume est moyenne à forte et la finale est assez sèche.

Exemple : Westmalle triple 9,5%

Cette trappiste blonde offre une robe pleine et profonde qui évoque l’or oxydé. Le col de mousse présente une teinte très légère qui correspond à la couleur du blanc d’oeuf battu.

Un bouquet expressif de fruits à noyau mûrs (pêche blanche, abricot) et d’herbe fraîchement coupée donne à cette bière tout son caractère. Vous distinguez aussi un délicat parfum de frangipane, particulièrement agréable.

La dégustation de cette bière trappiste offre un ensemble gustatif complexe et plein caractérisé par des tonalités fruitées et une note amère de houblon. La bière vous enlace encore un moment dans son étreinte lors de la longue finale…

Dubbel, double

Elle est obtenue par fermentation haute, c'est une bière assez forte en alcool, dense, maltée, fruitée et bien arrondie.

L'appellation « double » ou « dubbel » est historiquement employée dans le monde monastique belge pour désigner une bière dont la force est supérieure à la bière de référence (la blonde). Les brasseurs jouent sur la quantité des matières premières (principalement sucres et malts) pour réaliser une bière au corps plus corsé. Ainsi une bière double est plutôt de couleur ambrée foncé à cuivrée avec des reflets rougeâtres, titre de 6 à 8% et est plutôt sucrée.

Complexe, riche et maltée aux notes secondaires de caramel, de toffee et de pain grillé. Les esters fruités sont modérés et prennent la forme d’arômes de raisins secs, de pruneaux et de cerises. Les notes épicées sont modérées à très faibles. L’alcool est doux, l'amertume est généralement moyenne voire faible dans ce style de bière et peu persistante. Mousse dense et tenace.

Exemple : Corsendonk brune 7,5 %

La Corsendonk Pater Dubbel, produite par la brasserie Corsendonk (rachetée par la brasserie Du Bocq en 2005),est une bière brune dites "d'Abbaye". Elle bénéficie d'un processus de refermentation en bouteille et d'une période de garde allongée entre sa mise en bouteille et sa mise en vente dans le commerce.Comme ses consœurs, elle se distingue par l’absence d’étiquette qui est ici remplacée par une sérigraphie d'inspiration religieuse.

La Corsendonk Pater Dubbel est une bière à la belle robe limpide de couleur acajou tirant sur le rouge. Elle exhale des arômes équilibrés avec des notes maltées, levurées et fruitées rappelant notamment la pêche.

Cette Corsendonk Pater Dubbel au goût bien malté dévoile une attaque fleurie et légèrement acide. Une amertume moyenne assez longue se fait ensuite sentir tandis que sur la fin de bouche, de fines notes de malts grillés et des touches fruitées apparaissent.

Quadruple – ABT

Autrefois la bière était fabriquée dans les monastères. Mais au fil du temps, les religieux confièrent le brassage à des brasseries indépendantes extérieures à l'abbaye. Il s'agit des bières d'abbaye.
La bière d'abbaye peut être blonde, ambrée ou brune. Elle est obtenue par fermentation haute, c'est une bière assez forte en alcool, dense, maltée, fruitée et bien arrondie.

La bière quadruple est la bière la plus forte de l'abbaye, elle est historiquement brassée avec une quantité quadruple de malt (plus de 70 kg par hectolitre) par rapport à la bière de référence (la blonde). Les rares bières à quadruple ont une teneur en alcool très élevée avoisinant les 10% alc. vol. et un goût de céréales très prononcé.

Aucune règle précise ne définit le style de bière quadruple, cette dénomination ne fait donc pas l'unanimité, toujours est-il que les bières sont excellentes, souvent foncées, très riches, complexes et alcoolisées.

L'arôme et les saveurs sont complexes, richement malté, estérifié, alcoolisé et modérément épicé. Le malt est riche et puissant, avec des notes secondaires de caramel, de pain grillé et de toffee. Les esters fruités sont forts à modérément faibles, et présentent des notes de raisins, de pruneaux, de figues et de cerises. La couleur est généralement ambrée foncé à brun cuivré. La mousse épaisse et dense.

Exemple : St. Bernardus Abt 12 10 %

Considérée comme une des meilleures bières au monde, la St. Bernardus Abt 12 le fleuron de la brasserie de Watou . Elle est brassée dans le style ‘Quadruple’ classique, selon une recette originale de 1946. La brasserie St Bernardus a brassé, sous licence, la bière trappiste Westvleteren jusqu’en 1992.

Bière foncée surmontée d’un col de mousse fine de couleur ivoire.

La St.Bernardus Abt 12 dégage un arôme très fruité, qui lui est procurée par notre levure spécifique. Elle décline des saveurs complexes et se distingue par une belle longueur douce-amère en bouche. Cette bière se boit facilement, grâce à sa saveur ample et son équilibre parfait entre douceur et amertume.

Avec son caractère affirmé, l’Abt 12 peut tenir la dragée haute à tout un éventail de riches préparations à base de viande et de gibier, comme des carbonnades ou du lapin. Les fromages à pâte persillée, comme le Roquefort, forment également un ‘duo parfait’ avec l’Abt 12. Enfin, l’associer à du chocolat vous donnera une combinaison résolument insolite mais tout à fait réussie. Servir à 10 - 14 °C

Bières Liquoreuses

Eisbock

La Eisbock est une bière bavaroise de fermentation basse de type Bock titrant entre 12 et 14 % Abv . Le brassage a lieu comme celui d'une Bock en respectant le Reinheitsgebot (loi allemande sur la « pureté » de la bière). La différence consiste à effectuer une congélation partielle de la bière pendant la maturation, une partie de l'eau contenue dans la bière gèle, la glace est ensuite retirée. Au final on obtient une bière plus concentré en alcool et plus forte en goût ceci sans additifs ce qui respecte le Reinheitsgebot. L’Eisbock n’est pas juste une doppelbock plus alcoolisée, certaines doppelbocks sont plus alcoolisées que les eisbocks. Une garde prolongée est nécessaire afin d’adoucir l’alcool et affiner l’équilibre entre le malt et l’alcool.

Arôme dominé par le malt et par la présence de l’alcool, en général peu d’arôme de houblon.

Flaveur Malté riche et sucré, équilibré par une présence notable d’alcool. Le malt peut présenter des notes de pain grillé, de caramel, d’épices, de fruits cuits et parfois de chocolat. L’amertume équilibre à peine de sucré, tout juste assez pour éviter que la bière ne soit collante.

Exemple : Schneider Aventinus Eisbock 12 %

L'Aventinus Eisbock est une bière brune allemande produite par la Brasserie Schneider et titrée à 12 % Abv. C'est donc une bière forte aux arômes puissants et à la saveur intense.

A l‘oeil, elle présente une robe foncée presque noire, dotée d'une belle mousse beige qui s'accroche bien aux parois du verre.

Ses arômes sont très nombreux et l'on peut sentir des fruits comme les prunes ou les bananes, mais également des clous de girofle ou encore des amandes, dans un bouquet olfactif très riche !

En bouche, la puissance est bien là et les 12 % se font bien sentir, perdus au milieux d'arômes enivrants tels que les fruits noirs, le chocolat ou encore les épices, avec un final plein d'épices. 

L'Aventinus est donc une bière à la richesse aromatique rare qui comblera tous les amateurs de bières brunes de caractère! 

Les « vins d'orge » (Barley Wine)

Ce terme originaire d'Angleterre qui signifie «vin d'orge» désigne une bière de fermentation haute et corsée, très forte en alcool (10 à 12°)et possédant un bouquet très fruité. La couleur peut varie de dorée foncée à presque brune. La mousse est faible à modérée.
Il s'applique aux ales les plus fortes et les plus denses, presque sirupeuses, à longue maturation puisque refermentées en bouteilles, et qui se bonifient au fil des années comme le bon vin.

Arôme très riche et malté, souvent avec des notes de caramel. Peut être modérément à fortement fruitée avec des notes de fruits secs. Les arômes de houblon peuvent être doux à forts. Les arômes d’alcools peuvent être faibles à modérés. Des notes secondaires de malt, comme le pain grillé, le toffee ou la mélasse peuvent aussi être présentes. Ces bières, lorsque vieillies, présentent des notes de sherry ou de porto.

Flaveur : Puissante, intense et complexe, passant de notes secondaires de malt comme les biscuits et le caramel, en allant vers le toffee et la mélasse. Modérément à fortement sucrée, avec une finale modérément sucrée à modérément sèche. Des notes d’alcool et d’oxydation (sherry, porto, vin) peuvent être présentes. Modérément à fortement fruitée. L’amertume peut varier de tout juste assez pour équilibrer le malt à très prononcée. L’équilibre se joue donc entre maltée et amère.

Exemple : Cap D'Ona Barley Wine Chardonnay

Cette bière à la liqueur de Coscoll est refermentée en foudre de grand Chardonnay. Ultra florale avec une finale finement anisée, elle est à mi-chemin entre une grande bière blonde et un grand vin blanc.

Un bijou de plaisir rare.

Bières fumées

Rauchbier

La Rauchbier est une bière douce de fermentation basse, dont le malt a été séché au feu de bois de hêtre qui leur confère une saveur grillée bien différente de celle que donne le malt torréfié. Cela lui apporte un goût fumé caractéristique. L’intensité de la fumée dépend des brasseries et des malteries produisant le malt fumé (rauchmalz).

Cette méthode de séchage du grain qui est semblable à celle utilisée pour la fabrication du whisky écossais donne un goût sec et fumé à la bière.

Ce style de bière est le fait de quelques brasseries en Pologne et en Allemagne. Cette bière de fermentation basse avec des arômes et flaveurs de fumée et de malt, mais une couleur un peu plus foncée est assez douce en bouche. Un goût final sec et qui reflète la fumée.

Exemple : Aecht Schenkerla Rauchbier 5,1 %

Brassée par la Brauerei Heller, la Aecht Schlenkerla Rauchbier Märzen est l'une des spécialités de la brasserie. Produite à partir des célèbres malts fumés de la malterie Schlenkerla et parfois servie directement à partir des fûts en bois, cette bière bouteille ne vous décevra pas !

Ce qui frappe d'emblée avec cette bière allemande, c'est sa robe brune, profonde et intense, surplombée par une magnifique mousse persistante.

Le nez développe un puissant bouquet aromatique, notamment fait de notes boisées et fumées.

En bouche, sous une apparente légèreté, ce sont à nouveau ces notes fumées qui prennent le dessus, rappelant parfois le bacon, et qui accompagnent la dégustation de bout en bout. Une grande bière.

Bières à dominantes de Houblons

Bitter

La Bitter, d’origine anglaise, désigne communément le type de bière « pale ale ». Cette expression est apparue au début du 19 ème siècle lors du développement du type pale ale.
La principale caractéristique des bitter est qu'elles sont brassées avec des malts clairs, comme les pales ales, et des houblons anglais (Goldings, Fuggles). Le tout est mis à fermenter avec des levures de fermentation haute anglaises. Le malt cristal est très couramment utilisé dans ce type de bière. Une bitter peut être une ambrée limite une stout, ou alors être blonde dorée. Sa teneur en alcool est variable (entre 3% pour une ordinary bitter, et 7% pour les strong bitter les plus fortes).

Toutes les pale ale sont des bitter, mais l'inverse n'est pas forcement vrai. Le terme bitter est souvent utilisé pour désigner une pale ale ayant une faible teneur en alcool et brassée avec le maximum d'ingrédients anglais.

A l’oeil, sa palette de couleur s’étend du doré au foncé, avec un col de mousse faible, mais présent. Son effervescence est faible.

Au nez, on retrouve des arômes maltés (pain grillé), ainsi que des notes fruitées (orange, fruits secs…), et des notes de caramel ou de noisettes.

En bouche, la bitter offre un bel équilibre entre les malts et les houblons. La finale est amère et légèrement acide.

Exemple : Bass Ale 4,4 % Brasserie Bass

Cette bière anglaise conçue pour la première fois en 1777 par William Bass est une bière blonde de style Bitter, rapidement devenue célèbre à travers le Royaume-Uni et exportée à travers le monde.

A l’oeil : Robe jaune sombre avec une fine mousse blanche.

Au Nez : Arômes de malt, de caramel et de fruits avec une pointe de noisette.

En bouche : Saveurs rafraîchissantes de caramel et de malt.

Température de service : 4 - 6°C

Pale ale

Pale ale est un terme utilisé pour désigner les bières faites avec des malts clairs (pale, crystal) touraillés au charbon et à partir de levure à ale (fermentation haute). En effet en angleterre le charbon était utilisé pour la torréfaction du malt vers les années 1700. C'est à ce moment que le terme « pale ale » est né. Les brasseries utilisaient ce terme tandis que les consommateurs appelaient communément ce type de bière « bitter ». Depuis ce terme est resté et ces deux appellations subsistent donc aujourd'hui.
Ce type de bière fait partie intégrante des styles de bière, dans chaque pays il existe une version de pale ale, en Grande Bretagne il est appelé « Bitter », aux Etats-Unis c'est « American Pale Ale », en France c'est la « Bière de garde » et en Allemagne la « Altbier ».

D'une manière générale une pale ale est modérément alcoolisée, moyennement houblonnée et combine les caractéristiques propres aux malts et aux levures anglaises.

A l’oeil, sa robe est dorée avec un col de mousse présent. Son effervescence est modérée.

Au nez, on retrouve des arômes maltés (caramel, grillé), des notes fruitées et mielleuses, ainsi que des touches de résineux.

En bouche, la Pale Ale est d’abord ronde puis nous laisse sur une finale sèche et amère.

Exemple : Sierra Nevada Pale Ale 5,6 %

A l’oeil : Robe orange à la mousse blanche.

Au Nez : Arômes de malt, de houblon, de fruits et d'épices.

En bouche : Saveurs de fruits, de pamplemousse, d'orange et de caramel.

Température de service : 6 - 8°C

India Pale Ale

India Pale Ale (IPA) est un terme utilisé pour désigner les bières à haute densité et avec un houblonnage plus fort faites avec des malts pale et crystal et à partir de levure de fermentation haute. La couleur varie de dorée à légèrement cuivrée et

Ce type fait partie de la famille des pales ales et tire son nom de son origine du 18ème siècle puisqu'il désigne les pales ales envoyées vers les colonies anglaises aux Indes. Afin de pouvoir résister au long et tumultueux voyage de plusieurs mois en bateau et alimenter les troupes anglaises en bière, les brasseries réalisaient une bière plus forte en alcool et plus houblonnée pour que celle-ci conserve ses qualités gustatives. Ce style assez houblonné est revenu en force avec le mouvement craft beer un peu partout dans le monde.

A l’oeil, sa robe est dorée à cuivrée avec un col de mousse présent. Son effervescence est modérée.

Au nez, on retrouve des arômes maltés (caramel, grillé), des notes fruitées (agrumes, fruits exotiques), florales (fleurs blanches) et des touches herbacées, terreuse, et épicées.

En bouche, la India Pale Ale est souple et dominée par une amertume fruitée ou herbacée puis nous laisse sur une finale sèche et amère.

Température de service : 6 – 8 °C

Exemple : St Austell IPA 5,5 %

Fondée en 1851 par Walter Hicks, la brasserie St Austell demeure aujourd’hui une entreprise 100% indépendante et familiale. En pleine croissance et riche d’un portefeuille diversifié, St Austell est leader dans le sud-ouest de l’Angleterre.

A l’oeil : Robe Blonde dorée

Au Nez : frais, fruité délicat et exotique, avec quelques touches résineuses.

En bouche : Son attaque est résolument tournée vers les agrumes et le litchi. Son corps est léger, mais son amertume guide nos papilles, avec une finale qui vient nous envahir de houblon frais et d’agrumes juteux.

Température de service : 6 – 8 °C

American IPA

Ce style a été remis au goût du jour dans les années 1980 par le mouvement craft beer américain qui en a fait petit à petit son propre style en utilisant des ingrédients américains, tout particulièrement les houblons.


L'American IPA a un profil orienté principalement sur l'aromatique du houblon avec des variétés plus fortes en huiles essentielles lui donnant un goût plus fort et plus subtile, elle est aussi souvent un peu plus forte en alcool que la version Anglaise et la balance est plus sur le houblon que le malt. Elle est fermentée avec des levures ale américaines qui apportent des esters complétant ou mettant en avant la palette aromatique des houblons.

A l’oeil, sa robe est dorée avec un col de mousse dense et de bonne tenue. Son effervescence est bien présente.

Au nez, on retrouve des arômes maltés (caramel, grillé), des notes fruitées (fruits de la Passion, fruits exotiques, citron, agrumes) et florales (fleurs blanches).

En bouche, l’ American India Pale Ale est dominée par une amertume fruitée ou résineuse puis nous laisse sur une finale sèche et amère.

Exemple : Insel Baltic East Coast IPA 5,6 %

A l’oeil : Robe orange lumineux, non filtré, légèrement brumeux avec une tête ferme et mousseuse

Au Nez : L'arôme complexe et fruité du houblon Chinook - le pamplemousse juteux et baies rouges intenses accompagnées de notes épicées

En bouche : Saveur juteuse avec des notes fruitées d'agrumes et de baies, amertume à peine perceptible. Texture douce et veloutée due au malt d'orge, de blé et d'avoine

Température de service : 6 - 8 °C

La brasserie Insel Rügener brasse depuis 2015 des bières rares: des styles de bières peu connus, oubliés ou des créations propres avec une fermentation ouverte et un vieillissement en bouteille. Elles sont brassées, mises en bouteilles et portées à maturation en bouteille selon une méthode traditionnelle dans une chambre de maturation à 25 °C sur l’île de Rügen. La brasserie Insel a sa propre philosophie et ses propres règles de brassage. Tout ce qu'elle fait sert un seul objectif: brasser la meilleure bière.

Session IPA

Ce style est une évolution du style IPA crée avec la tendance récente de vouloir réaliser des bières à moins de 5% (3 et 5%). Le principe étant d'obtenir une bière légère en alcool, peu calorique, facile à boire mais houblonnée comme une IPA. Le terme « session » désigne donc une bière légère, facile à boire mais qui a tout de même du goût.

Exemple : Session IPA 3,8 %Brasserie Big Mountain Chamonix

A l’oeil : Blonde opaque

Au Nez : Orange, pamplemousse et houblon

En bouche : Légère avec des arômes d’agrumes

Température de service : 4 - 6°C

Double IPA (DIPA) / Imperial IPA (IIPA)

Ce style venu de la côte Ouest américaine est apparu dans les années 1990, initié par la brasserie américaine Rogue, qui a réalisé une version plus forte du style IPA, en terme d'alcool et de houblonnage. Cette variante met en avant le houblon. Il faut donc limiter l'usage des malts caramel (Crystal) et colorés et favoriser une température de brassage basse afin de limiter la rondeur et garder un taux d'alcool entre 8 et 10%, l'alcool apportant la sensation de corpulence et d'épaisseur en bouche. Pour le houblonnage, des houblons amérisants, puissants et à grands intérêts aromatiques (Citra, le Cascade, le Chinook, le Centennial, le Simcoe, le Colombus, l'Amarillo et le Mosaic) sont utilisés massivement lors de l’ébullition et du houblonnage à froid (Dry Hopping)

Exemple : Dalva 8,5 % Brasserie Thiriez

Au nez : Arômes de céréales, de pain, de fruits cuits, de miel

En bouche : Saveurs fruitées ( Melon, pamplemousse frais) et miellées.cette bière révèle une belle amertume avec une teneur en bouche longue et équilibrée.

Température de service : 10 - 12°C

Black IPA / Cascadian Dark Ale

Ce style proviendrait de la fin du 19ème siècle, à l'époque des brasseurs effectuaient des dry hopping sur des Porter forts en alcool de la même manière que les IPA. Ce style a été remis au goût du jour dans les années 1990 par le mouvement craft beer américain, il porte aussi des fois le nom Cascadian Dark Ale.

Exemple : Black Mamba 6,5 % (Brasserie du Midi)

Créée en 2015, la Brasserie du Midi fabrique des bières de caractère certifiées agriculture biologique. Elle est située à Montrabé, à 5 kilomètres de Toulouse. Leurs bières sont fabriquées à base d'orge bio malté dans le Tarn, d'eau de la Montagne Noire et de houblons du monde entier. Ce sont des bières non pasteurisées, non filtrées, et refermentées en bouteilles.

A l’oeil : Bière noire intensément houblonnée

En bouche : les fruits tropicaux se mêlent aux douces saveurs de café.

Température de service : 8 - 10°C

New England IPA (NEIPA)

Ce style de bière assez récent de mode (2017) provient initialement de Nouvelle-Angleterre (Vermont). C'est une version très fruitée et trouble de l'IPA, par l'ajout de diverses céréales à l'empâtage donnant entre autre un aspect trouble à la bière. On réalise un gros voire plusieurs houblonnage à cru massif afin de renforcer les parfums des houblons aromatiques et donner une bière qui s'apparente beaucoup à un jus de fruit de part ses puissants arômes fruités plutôt qu'un rendu amer comme l'IPA classique.

Exemple : Neipa 6,5 % Stu Mostow Browar

A l’oeil : orange clair, brumeux, avec une mousse blanche fine à petites bulles

Au Nez : Arômes: fruits tropicaux, miel de fleurs sauvages

En bouche :Riche -finale juteuse

Température de service : 6 -8°C

Brut IPA

Ce style de bière est arrivé à la mode en 2018, après les IPA, les NEIPA, voici les brut IPA. Cette déclinaison du style consiste à réaliser une IPA avec un rendu le plus sec possible en bouche pouvant rappeler du cidre ou bien un vin sec pétillant.

Exemple : Brut IPA 7 % Brasserie La Débauche

A l’oeil : Robe blonde dorée, bulles très fines

Au Nez : Arômes de fruits tropicaux

En bouche : Saveurs aromatiques et sèches

Température de service : 8 - 10°C

White IPA

Littéralement la blanche IPA, c'est en réalité une IPA dont une partie de la base maltée est remplacée par du malt de froment qui va donner du corps et du trouble comme dans les bières de blé (blanches). La levure peut également être remplacée par une levure de bière blanche qui va produire les esters fruités de bananes et les phénols épicés de girofle, on obtient ainsi une bière blanche houblonnée à la manière d'une IPA.

Exemple : Lumepimedus 6,5 % Brasserie Puhaste (Estonie)

A l’oeil : Robe jaune pale opaque. Elle est surmontée d’une fine mousse dense et blanche.

Au Nez : Les notes d’agrumes et résineuses s’expriment.

En bouche : Notes de fruits jaunes qui arrivent. Cette bière est douce, ronde et sucrée. Une légère amertume persistante

Température de service : 6 - 8°C

Belgian IPA

Cette déclinaison du style pourrait s'apparenter à une bière Belge Triple houblonnée. Il s'agit d'utiliser une levure de bière Belge qui va générer des esters épicés et fruités, une base maltée claire, éventuellement du sucre candi et des houblons européens pour l'amertume et l'aromatique. On réalise un brassage à haute température pour obtenir un corps relativement épais.

Exemple : Houblon Chouffe 9 %

A l’oeil : Robe orangée légèrement troublée

Au Nez : Nez équilibré de houblon, épices et malt

En bouche : Puissante épicée et houblonnée

Température de service : 10 - 12°C

Red IPA / American Amber Ale

Il s'agit d'une version ambrée de l'IPA, avec une saveur caramel, café, toffee et de fruits secs liée à l'utilisation de malts plus foncés. Le rendu sera donc un peu plus doux et complexe qu'une IPA claire en terme de corps, le houblonnage est similaire.

Exemple : Rogue Red Ale 5,2 %

A l’oeil : Robe ambrée aux reflets rouges

Au Nez : Arômes maltés et fruités

En bouche : Notes maltées, caramélisées et citronnées

Température de service : 6 - 8°C

Rye IPA

Rye ou seigle en anglais, cette céréale permet d'ajouter un goût franc, sec et une touche épicé spécifique à la bière, de renforcer le houblonnage et pourquoi pas aussi ajouter une belle robe rougeâtre à la bière s'il est utilisé sous forme de malt caramel.

Exemple : Rye IPA 5,3 %– Brasserie Big Moutain - Chamonix

Une IPA différente. Le Malt de seigle donne une saveur douce et épicée au houblon du Pacific Nord-Est.

A l’oeil : Robe Ambrée

Au Nez : Arômes de Pin et d’écorce d’orange

En bouche : Saveurs Epicées et amères

Température de service : 6 - 8°C

Hazy IPA

Terme anglais signifiant trouble. Nous avons vu apparaître depuis quelques années de nouveaux sous styles de bières, notamment dans les IPA, et une mode mettant en avant le côté trouble de la bière plutôt que de chercher à obtenir un résultat limpide. Cela est aussi vrai parce que bien souvent le trouble est généré par les particules de houblon en suspension provoquées lors d'un dry hopping massif par exemple et que la clarification signifierait alors une perte de saveur.

Exemple : +1Beste Bat 6,8 % Brasserie Basqueland - Espagne

Débarqués directement des USA, les trois créateurs de la brasserie espagnole ont décidé de s'installer dans la jolie ville de San Sebastian. Leur dernière création s'appelle +1 Beste Bat et c'est une Hazy IPA, donc une bière brumeuse au style India Pale Ale, brassée avec de l'avoine pour avoir un côté naturellement brumeux.

A l’oeil : Robe jaune brumeuse avec une épaisse mousse blanche.

Au Nez : Arômes de houblon, de fruits tropicaux et de malt.

En bouche : Saveurs de houblon, de fruits exotiques et de malt. C'est une bière à la texture huileuse et à la carbonatation faible qui mène vers une finale sèche et amère.

Température de service : 6 - 10°C

DDH IPA

Signifie Double Dry Hopping, on réalise deux houblonnages à cru successifs afin de renforcer les parfums des houblons aromatiques. Généralement un pendant la première partie de la fermentation et un second en fin de fermentation. On trouve souvent cette dénomination sur des IPA (ex Mosaic DDH IPA).

Exemple : Azimut DDH 8,3 % - Brasserie Azimut

La brasserie Azimut a voulu créer une bière très fruitée, avec une base de malt et un peu caramel. Cette bière est au carrefour de plusieurs styles IPA : elle est dry hop comme une NEIPA, maltée comme un West Coast, et ambrée comme une Red IPA.

A l’oeil : Robe jaune-orange et brumeuse coiffée d’une mousse blanche.

Au Nez : Arômes fruités d’agrumes, de pêche, de malt, de pin et de houblon.

En bouche : Saveurs de fleurs, de houblon, de pin, de malt, de caramel, d’agrumes, de pamplemousse et de pêche.

Température de service : 8 - 10°C

Milkshake IPA

Certaines brasseries ajoutent des fruits, du jus de fruit, de la vanille (qui augmente la sensation de sucré) et du lactose pour booster le côté fruité et sucré des IPA, au risque parfois de rendre ce genre de bière écœurant. Ces bières sont généralement troubles pour rappeller encore plus le coté gourmand et fruité du milkshake.

Exemple : Milkshake Passion IPA 5,7 %– La Débauche

A l’oeil : Robe orange à la fine mousse blanche.

Au Nez : Arômes intenses de mangue et de fruit de la passion.

En bouche : Saveurs de mangue et de fruit exotique.

Température de service : 6 - 8°C

IPA à la Française

Très proche du style IPA, elle est brassée avec des orges pâles et grillés cultivés et maltés en France, ainsi que des houblons français. Le taux d’alcool (Abv) varie entre 5,5 et 7 %. Au nez nous retrouvons des notes de fruits rouges.

Exemple : Perle IPA 6,6 %– Brasserie Artzner

Adaptation américaine d’un style britannique, jadis destiné à l’export vers les colonies en Inde. Depuis 2015, brassée en Alsace dans un maelstrom de houblons.Pour concevoir son IPA, la brasserie française Perle a utilisé cinq houblons, rien que ça !

A l’oeil : Robe ambrée aux reflets rubis coiffée d'une mousse blanche crémeuse.

Au Nez : Arômes d'agrumes, de fruits exotiques, de houblon et de malt.

En bouche : Harmonie entre les céréales caramélisées et les amers fruités et résineux, ronde, amère et sèche.

Température de service : 6 - 8°C

American Brown Ale – Brown Ale houblonnées

Les american brown ale viennent de l'adaptation des recettes de bières anglaises. Leurs couleurs vont de l'ambrée, au noir. Ces bières contiennent des arômes caramel et chocolat, en raison de la présence de malt torréfié. Elles sont généralement plus maltées et amères que leurs homologues anglaises en raison de l'utilisation de houblon américain plus fruité.

Exemple : Nøgne Imperial Brown Ale 7,5 % Brasserie Nøgne - Norvège

A l’oeil : Robe brune claire avec une mousse beige.

Au Nez : Arômes de caramel, de cerise, de fruits.

En bouche : Saveurs de caramel, de fruits et de beurre salé.

Température de service : 8 - 10°C

India Stout

Texte

Exemple : Black Ale India Stout 8 % La Débauche

A l’oeil : Robe marron tirant vers le noir pour une fine mousse beige.

Au Nez : Arômes de malt grillé, de café, de chocolat noir, de fruits noirs et de liqueur.

En bouche : Saveurs de chocolat, de café, de malt torréfié, de liqueur et de mûres.

Température de service : 8 - 10°C

s2Member®