Si la bière m’était contée

PilsIl est difficile d'estimer à quelle époque remontent les origines de la bière, mais sa découverte fut probablement fortuite, son élaboration résultant en premier lieu d'un processus tout à fait naturel. Il suffit en effet qu'une petite quantité de céréales additionnée d'eau soit chauffée par le soleil pour produire la réaction chimique qui fera de cette mixture un breuvage alcoolisé.

Si l'on situe la naissance de la bière en Mésopotamie, c'est grâce aux premier écrits des Sumériens mentionnant la bière baptisée « Sikaru ». Pendant la période antique, cette boisson aux vertus nutritives et médicales connaît un essor considérable de l'Egypte à l'Italie en passant par la Turquie et la Grèce. Elle conquiert le bassin méditerranéen bien avant le vin, contrairement aux idées reçues, et va y prospérer grâce à un climat propice et à la présence en abondance des ingrédients nécessaires à son élaboration :

  • l'eau de bonne qualité
  • les céréales et une grande variété de plantes aromatiques.

Elle gagne également les pays nordiques.

Vers l'an mille avant J.C., le brassage va connaître un progrès important grâce à l'usage systématique du feu pour sècher les céréales germées et faire bouillir le mélange d'eau et de malt.

Puis les Gaulois franchiront une nouvelle étape avec l'invention du tonneau en bois destiné initialement au stockage et à la conservation de la cervoise, mais dont l'utilisation s'étendra plus tard au vin.

La bière est devenue la boisson emblématique des Gaulois.

A partir du Viè siècle, les premières communautés religieuses voient le jour et les abbayes autorisent la fabrication et la consommation de la bière.

Au IXè siècle, Charlemagne recommande que la bière soit fabriquée par des experts et instaure l'obligation pour chaque domaine d'avoir sa brasserie. Si le brassage est bientôt pratiqué dans de nombreux châteaux et auberges, c'est aux moines que l'on doit les grandes avancées techniques, comme l'introduction du houblon au XIIè siècle, et à traver leur méticuleux travail d'observation des différentes étapes de fabrication qu'ils consignent dans leurs livres.

Cependant, jusqu'au XIXè siècle, il est impossible de produire une bière de goût et d'aspect équivalent d'un bout de l'année à l'autre. C'est l'invention en 1830 du froid industriel, puis de la pasteurisation par Louis Pasteur en 1857 qui résoudront définitivement ce problème.

Add a Comment

s2Member®