Le saviez-vous ?

Weizenbier ou Bière de Froment

 

 

weissbierLa Weizenbier est une bière de froment de fermentation haute, brassée essentiellement en Bavière .

Titrant entre 5 et 6% d'alcool, la Weizenbier se distingue par un goût peu amer et une forte teneur en gaz.

Elle est également appelée Weissbier (bière blanche), en particulier en Bavière, en raison de sa couleur. Le terme est entretenu par la consonance de weiss (blanc) et Weizen (froment).


La bière, brassée conformément au Reinheitsgebot de 1906 à partir d'une densité primitive de moût de 11 à 13% plato, contient du malt de froment ( 70%), du malt d'orge ( 30%), du houblon, de l'eau et de la levure.

Ce sont des bières rafraîchissantes, légèrement houblonnées aux notes de clou de girofle et de banane.

 

 

odoratArômes modérés à forts de phénols (clou de girofle) et d’esters fruités (banane). L’équilibre et l’intensité des phénols et des esters présentent généralement un bon équilibre et une intensité raisonnable. Les arômes de houblon varient de faibles à nuls, de faibles notes aigrelettes d’agrumes sont acceptables.

goutFlaveurs faibles à modérément fortes de banane et de clou de girofle. Les flaveurs douces et souvent céréalières du blé sont complémentaires tout comme des notes faiblement sucrée de malt pils. L’amertume est très faible à modérément faible. Des notes aigrelettes et citronnées sont souvent présentes.

La Weizenbier se décline en trois variétés :

  • la Kristallweizenbier est blonde, plus fruitée, moins phénolique et limpide car filtrée.

  • la Hefeweizenbier, non filtrée donc trouble, est de couleur claire. La fermentation s'achève en bouteille.

  • la Dunkelweizenbier, brune (malts torréfiés). Non filtrée.

 

 

En provenance de Bohême (République tchèque), la bière blanche s'est installée en Bavière au XVie siècle. En 1520, un brasseur obtint le privilège de produire de la Hefe-Weizenbier bien que l'ajout de levure enfreignît le Reinheitsgebot de 1516.

Le brassage en fut interdit en 1567, en partie parce que la boisson était facilement périssable mais aussi parce que le froment devait être réservé à la fabrication du pain.

L'interdiction fut levée en 1602, car la vente rapportait beaucoup d'impôts, mais ce n'est qu'en 1798 que le prince Charles Théodore de Bavière permit l'ouverture du marché à la concurrence.

 

 

 

Laisser un commentaire

s2Member®